LA COOPÉRATION AU QUOTIDIEN

 

Auparavant, voici un bref rappel des notions abordées dans cette première Leçon :

Les pensées sont des choses : Chacune de mes pensées à un effet sur le monde matériel. Mon monde intérieur, mental, empiète sur celui des autres de même que le leur empiète sur le mien.

Sensibilisation à la place de l'autre en conscience : Apprendre à écouter l'autre peut être la seule façon pour moi de devenir conscient de son unicité et de ce que sont ses besoins particuliers. Nous ne pouvons grandir qu'à partir du point où nous sommes.

Le mental est le bâtisseur : Les trois niveaux du mental peuvent être dénommés ainsi : la « CONSCIENCE » (ce dont je suis conscient/e à l’état d’éveil), le « SUBCONSCIENT » (ma mémoire et mes modes occultes de fonctionnement, englobant le souvenir de mes vies passées), et le « SUPRACONSCIENT » (sphères supérieures et  niveaux de conscience ouverts à l'humanité, en particulier par la crucifixion du Christ).

La visualisation : manière d'éveiller en soi les qualités positives et la force de guérison.

Dans quel esprit est-ce que j'agis ?

Quelle vie future et quel monde suis-je alors en train de créer pour moi et pour les autres ?

 

********************

 

Si vous avez sous les yeux le texte « A la Recherche de Dieu »vous pouvez avancer en étudiant pas à pas ses paragraphes, mais à défaut il est néanmoins possible de progresser en portant sa réflexion sur les points suivants :

1. En quoi la coopération physique est-elle différente de la coopération spirituelle ?

2. En quoi la nature reflète-t-elle unité, ordre et harmonie ?

La nécessité de coopérer :

3. Quelles pensées adverses individuellement, vous assaillent ? Comment leur donner un tour plus positif ?

4. Peut-on avoir “l'Esprit du Christ” sans pour autant être chrétien ?

Méthode de coopération :

5. Est-il exact, selon votre expérience, que l’on reçoive de l'amour lorsqu’on se montre aimable ? Sinon, que se passe-t-il ?

6. Comment visualisez-vous la force de l'amour et de l'harmonie ?

Conséquences de la coopération :

7. Vous attendez-vous à ce que l'amour et la joie règnent dans votre cœur du jour au lendemain ? Pourquoi, ou pourquoi pas ?

8. Comment pouvons-nous faire chanter nos cœurs malgré tous les problèmes que nous avons ? Pourquoi devrions-nous être “les plus heureux parmi les élus” ? Qu'est-ce qui nous rend si spéciaux ?

 

********************

 

Reprenons l'affirmation posée, et posons-nous quelques questions

 

Affirmations

Questions

Seigneur, que Ta volonté, plutôt  que la mienne, soit faite en moi et par moi

Qu'est-ce que je veux faire ?

Quel est mon désir ?

Est-ce que je crois que ma perception de la volonté divine est bonne, et que Dieu est amour ?

Fais que je sois toujours un canal de bénédictions aujourd'hui, dès à présent, pour tous ceux qui de quelque façon croisent ma route.

Parmi les personnes que je pourrais contacter aujourd'hui, y en a-t-il une pour qui je ne voudrais pas être ou pour qui je sens que je ne peux pas être, un canal de bénédictions ?

Pourquoi non ?

Fais que mes intériorisations, mes extériorisations, soient en accord avec ce que Tu veux que je fasse, et qu'à Ton appel, je réponde : « Je suis là, envoie-moi, mets-moi  à contribution »

Est-ce que je désire vraiment “entrer en méditation” afin d’être ensuite en accord avec ce que Dieu veut me voir faire ou expérimenter ?

Est-ce que je veux et attends certaines expériences, par exemple une énergie accrue, un corps en meilleure santé, etc. ? Suis-je vraiment désireux d'aller où Dieu veut que j'aille…

-   physiquement ?

-   mentalement ?

-   spirituellement ?

 

 

Petit effort de recentrage, et petit travail d'écriture

 

1.La coopération physique, c'est : ................................................

2.La coopération spirituelle, c'est : ................................................

3.Une façon de coopérer avec l'esprit de Dieu est par la pensée. Ainsi : Quelles pourraient être les conséquences de mes pensées négatives, telles que :

     « Je ne suis pas aussi intelligent que lui »

     « Je ne serai jamais capable de faire cela »

     « Les autres me maltraitent »

     « Ce qui m'arrive est sa faute, non la mienne »

     « Ma vie est une catastrophe parce que ma mère/ mon père/ mon mari/ ma femme/ n'importe qui d’autre/ ne m'a jamais aimé »

Quelles pourraient être les conséquences de mes pensées positives, par exemple :

     « Chacun, y compris moi, est spécialement doué au moins sur un point »

     « Je peux apprendre n'importe quoi, pourvu que j'y consacre mon mental et mon énergie ».

     « Je suis un enfant du Dieu vivant, et je pardonne à quiconque ne me reconnaît pas ces qualités ».

     « Tout ce qui m'arrive a un but qui est pour mon bien, si seulement je parviens à m’immobiliser le temps voulu pour le saisir et en remercier Dieu ».

     « Il n’est rien de mauvais dans ma vie qui ne puisse être redressé si je choisis de pardonner et de laisser fuir les blessures réelles ou imaginaires qui m'ont été faites, dès que je choisirai de les oublier».

4. De quoi est fait mon univers ? Comment puis-je en assumer les fardeaux ?

5. À quelles personnes m'est-il difficile de penser aimablement, et pourquoi :

  a) Individus : parent, voisin, employeur, etc. ?

  b) Catégorie : personnes âgées, handicapés, criminels, etc. ?

c) Classe : musulmans, hindous, juifs, catholiques ; noirs, rouges, blancs, bruns ; Hare Krismas, secte Moon, autres cultes, etc. ?

6. Comment puis-je, dans ma vie, faire de la paix, de l'harmonie et de la compréhension une force vive et agissante ?

7. Quel est mon but en rejoignant un groupe d'étude « Une Recherche de Dieu » ?

 

********************

 

Petit examen de conscience, ou quelques réflexions avant de nous engager dans l'action

 

1. Vous rappelez-vous comment vous vous sentiez quand vous étiez en harmonie avec l'univers ? Peut-être lorsque vous étiez amoureux, ou lorsque vous avez vécu une matinée très belle, ou pendant une prière. Imaginez-vous avec le même sentiment et utilisez-le alors que vous affrontez une situation difficile.

2. Faites un effort pour vous observer dans vos activités journalières :

  a) Est-ce que je coopère bien avec les « lois externes ? »

Par exemple :

     > Est-ce que je respecte les limitations de vitesse ?

     > Est-ce que j'arrive à l'heure au travail ?

     > Est-ce que le prolonge systématiquement  mes heures de repas ?

     > Est-ce que je paye mes factures à temps ?

     > Suis-je souvent en retard, faisant ainsi attendre les autres ?

     > Est-ce que j'ai l'habitude de prendre des raccourcis ?

     > Autres ?

  b) Est-ce que je coopère avec certaines « lois internes ? »

Par exemple :

     > Est-ce que je réussis bien à tenir mes promesses ?

     > Est-ce que l'on peut avoir confiance en moi ?

     > Est-ce que je respecte la propriété d'autrui ?

     > Est-ce qu'il m'arrive de profiter des autres ?

     > Autres ?

3. Pensez à une de vos meilleures relations, et déterminez les aspects positifs qui la rendent aussi bonne. Parmi ces aspects positifs, lesquels pourraient être appliqués à des relations plus difficiles ?

4. Pensez à « Je dois me perdre en lui ».

 

********************

 

Essayez d'imaginer la solution de situations problématiques extérieures à vous.

1. Jean dit à sa femme Marie qu'il a décidé de suivre un régime végétarien dans les mois à venir, ce qui est en dehors de leurs habitudes alimentaires. Que peut faire Marie pour mettre sa coopération en action dans cette situation ?

2. Vous êtes relativement nouveau dans votre service. Vous déjeunez avec vos collègues chaque jour. Des racontars sur les autres services meublent habituellement les conversations. Que faites-vous ?

3. Nancy est la patronne. Elle entend fréquemment les gens qu'elle emploie critiquer le travail de leurs collègues. Que peut-elle faire pour promouvoir la coopération ?

4. Vous êtes depuis longtemps en relation avec une personne qui vient souvent dans votre ville. Pour elle, il semble aller de soi que votre chambre d'amis soit disponible. D'autres dans votre maison n'apprécient pas la compagnie de cette personne, et vous-même commencez à vous sentir envahi. Que faites-vous ?

 

********************

 

Choisissez une des expériences suivantes et essayez-la pendant une semaine :

1. Cherchez pendant la semaine des occasions « d'être d'accord » avec le choix ou la décision de quelqu'un d'autre.

2. Chaque jour pendant une semaine, à votre réveil, demandez trois fois : « Que veux-Tu que je fasse aujourd'hui ? » Puis, mettez-vous à l'écoute. Pendant la journée, continuez à vous souvenir de ce que vous avez perçu, et voyez où cela vous mène.

3. Lorsque vous devez prendre une décision pendant la semaine, faites une pause et demandez-vous : « Que Dieu voudrait-Il que je fasse ?

4. Lorsque vous avez affaire à une personne difficile ou désagréable, pensez : « Seigneur, il ou elle T'appartient, de même que je T'appartiens. Aide-moi à faire ce qui amènera la paix et l'harmonie entre nous ». Puis agissez selon cette pensée.

5. Faites un effort conscient pour ne pas émettre de paroles (ou pensées) mauvaises envers quiconque ou sur quiconque pour au moins un jour de la semaine. Observez et voyez ce qui arrive ce jour-là.

6. Faites la liste les choses que vous croyez nécessaires pour « vivre correctement ». Encerclez celles qu'il vous semble réaliste de faire en ce moment. Choisissez-en une qui vous paraisse raisonnable, et essayez de l'accomplir pendant la journée.

7. Coopérez avec les forces de l'univers en mettant un numéro de 1 à 7 sur des bouts de papier. Au moment de choisir une expérience, placez les papiers dans un récipient et prenez-en un au hasard.

Essayez la discipline portant ce numéro pendant une semaine.

Et si vous êtes organisés en groupe, ou avez envie d'expérimenter en groupe,

8. Mettez-vous d'accord avec le groupe cette semaine pour faire une chose qui créera un sentiment d'unité.

Par exemple :

     >   Priez les uns pour les autres.

     >   Demandez un rêve pour le groupe.

     >   Choisissez un projet pour rendre service à quelqu'un d'autre.

     >   Mettez-vous d'accord sur un sujet d'inquiétude au sujet duquel vous prierez tous.

     >   Mettez-vous d'accord pour méditer à la même heure.

 

********************

 

Tout cela peut paraître simple, ou fastidieux ou bien, tous ceux qui ont expérimenté la méthode vous le diront : cela vaut la peine d’essayer, car nous voyons petit à petit notre vie se transformer :

Notre regard change. Nos manières d'agir et de réagir changent.

Et si par hasard, en travaillant sur la Coopération, vous tombiez justement sur un problème de coopération, ne vous étonnez pas : c'est une expérience très courante. . .

CAR LA VIE EST EXTRAORDINAIRE ! ! !